News Loup

Chronologie de l’apparition du loup en Ligurie, dans le Piémont et les Alpes de l’Ouest

           

Le loup envahi la France un mythe, une légende pas si sûr.


Le loup n’a jamais disparu d’Italie. Cependant, au début des années 1970, la population était dans un état critique, car 100 loups seulement ont été recensés à travers tout le pays. 

Ce nombre n’était plus suffisant pour maintenir une population viable à long terme. Etant donné que leurs proies naturelles ont pratiquement été exterminées au début de ce siècle, ces prédateurs ont été contraints à se nourrir essentiellement dans les décharges municipales et au détriment du bétail (conflits avec l’homme). 

En 1976, le loup fut strictement protégé et l’utilisation de poison interdite. Un système d’indemnisation pour compenser les dégâts des loups fut mis en place, ainsi qu’une campagne de sensibilisation du grand public. Des populations d’ongulés sauvages furent reconstituées, notamment dans les Abruzzes. Contrairement à ce qui a été souvent affirmé, le loup n’a pas disparu du Nord du pays. En effet, un autre recensement national effectué de 1971 à 1973 révèle la présence de loups erratiques dans les Apennins de Tosco-Emiliano et la présence de loups plus fréquente dans la région de Emilia-Romagna (Florence). 

De plus, dans cette région, les populations d’ongulés sauvages, notamment le sanglier, étaient plus importantes. En 1985, la présence du loup est officiellement confirmée dans la région de Gênes et d’Alessandria, à moins de 130 km de la frontière suisse. Cela signifie que depuis 14 ans des loups sont présents à moins de 2 heures de voiture de la frontière suisse. 

En 1985 toujours, un loup est tiré près de la frontière franco-italienne à l’ouest de Cuneo. Au printemps 1987, un loup est tiré dans les Alpes-Maritimes dans le secteur de l’Authion / Vallée de la Roya, en lisière du parc National du Mercantour. De 1980 à 1989, au moins 49 loups (tous ne sont pas découverts) ont été tués dans la région englobant Florence, Bologne et Gênes.

 

Les deux premiers loups ont été officiellement observés pour la première fois le 5 novembre 1992 dans le parc national du Mercantour; un autre loup fut tué le même mois près de Grenoble (Aspres-les-Corps). 

Un autre loup d’origine italienne a été tiré dans les Vosges au mois de décembre 1994. L’expansion de la forêt, l’augmentation du nombre de proies naturelles, la désertification rurale et sa protection ont entre autres permis aux loups de renforcer leurs effectifs et de gagner de nouveaux territoires du Piémont et des Alpes.

 Un tel processus se rencontre aussi dans d’autres régions d’Europe où les populations de grands carnivores augmentent. De 1985 à 1992, l’aire de répartition du loup (animaux installés et non erratiques) a augmenté de 190 km à partir de Gênes en direction de l’Ouest (Mercantour), ce qui représente une moyenne annuelle de 22,8 km. Si l’on reporte cette moyenne annuelle sur les 190 km qui séparent le Mercantour de la frontière suisse, il n’est pas étonnant que les observations de loups soient plus régulières en Suisse depuis 1998. 

En novembre 1998, un loup mâle est trouvé mort à Réckingen (VS). Un autre individu du même sexe est tué par un chasse-neige sur la route du Simplon quelques semaines plus tard. Au début de l’été 1999, un chasseur observe un loup au repos dans la commune d’Hérémence. Une crotte récoltée sur le site atteste de l’origine italienne de l’animal. 

Selon toute vraisemblance, cet individu s’installe dans le Val d’Hérens où, après plusieurs attaques sur les troupeaux de moutons, il sera abattu en août 2000.Le même jour, un loup également responsable d’importants dégâts est officiellement tiré à Ginals (VS). En 2001, le loup réapparaît dans le canton du Tessin et des Grisons.

 

 

Chronologie de l’apparition du loup en Ligurie, dans le Piémont et les Alpes de l’Ouest Mercantour Argentera

Année  Lieu  Loup(s)  Remarques
1973 Monti Falterona et Fumaiolo (La Spezia, Emilia-Romagna, I)   petite population Loups fréquemment signalés
1977 Vosges (F) 1 loup  Loup relâché ?
1978 Grisons 1 loup  tiré (origine inconnue)
1985 Allessandria (I) loups  loups petite population (15)
1985 Frontière italo-française 1 loup tiré ou empoisonné
1987  Région de San-Rémo (Ligurie)  2 loups( ?)  tirés ( ?)
1987 Fontan (Alpes-Maritimes) 1 loup  tiré

1988

Frontière italo-française 1 loup  tiré ou empoisonné
1990  (15 mai) Hägendorf (SO) 1 loup adulte tiré (origine inconnue)
1992  (5 nov.) Mercantour (Alpes-Maritimes)  2 loups observation par 2 gardes du PN
1992 (nov.) Aspres-les-Corps (Isères) 2 loups tiré (depuis 2 ans 180 moutons tués ou disparus)
1993 (juillet) Mercantour (Alpes-Maritimes)  1 loup 1 cadavre découvert (avalanche)
1994  (déc.) Les Vosges 4 loups tiré
1994  (déc.) Val Ferret (VS) 1 loup premières observations
1995 (avril) Mercantour (Alpes-Maritimes) 1 loup collision avec un véhicule
1995 (2 sep.) Mercantour (Alpes-Maritimes)  1 loup  tiré à la chevrotine

1995-1996

Vals Ferret et Entremont (VS) 1 loup 117 moutons et 2 cabris tués
1996 Val de Susa (Salbertrand, I) 1 loup premières observations (les premiers indices datent de 1994)

1996

 (5 février) Val d’Entremont 1 loup (?) photographié
1996  (17 sep.) Orres (Hautes-Alpes) 1 loup tirée (observée avec 1 mâle?)

1996

(sep.) Hautes-Alpes 1 loup tiré (?)
1997 (hiver) Val de Susa (Salbertrand, I) 2 puis 3 loups filmés
1997  (printemps) Val de Susa (Salbertrand, I) 4 loups recensement
1997 (hiver 96-97) Mercantour (Alpes-Maritimes) 17-20 loups recensement
1997 (juillet) Mercantour (Alpes-Maritimes) 1 loup empoisonné
1997 (octobre) Haute-Maurienne (Savoie)  1 loup-(?2) analyses génétiques
1997 (9 octobre) Cantal  1 loup collision avec un véhicule
1997 (nov.) Vallée italienne qui jouxte la Haute Roya (Mercantour) 1 louve retrouvée morte, la tête coupée
1998 (février) Roya (1 loup)  vomissures ensanglantées, provoquée par du raticide
1998 Queyras (Hautes-Alpes) 1 loup-(?2) confirmation de la présence d’au moins deux individus
1998 Canjuers (Var)  1 loup analyse génétique
1998

 (21 nov.) Vallée de Conche (Valais) 

1 loup tiré à la chevrotine
1998  (automne) Simplon (Valais) 1-? loup(s) attaques sur des troupeaux de moutons
1999  (14 jan.) Simplon (Valais) 1 loup collision avec un véhicule
1999 (3 juin) Hérémence (Valais) 1 loup Observation directe + crotte
1999 novembre ? 359 brebis péri ravin
2000 (25 août) Val d’Hérens (Valais) 1 loup tiré officiellement
2000 (25 août) Ginals (Valais) 1 loup tiré officiellement
2001 (10 janvier) Monte Carasso (TI) 1 loup ( ?)  tue trois chèvres + crotte
2001  (29 septembre) Val Bregaglia (GR) 1 loup tiré officiellement
2002 24 juillet canton de Sospel "moulinet" 1 meute? 7 égorgés 400 moutons ravin
2002 8 décembre "Isère" ? loup ou chien 7 égorgés 10 perdus
2005 2 septembre "Isère" 1 Loup 35 Kilos Tiré officielement
       

 

Sur toutes les analyses génétiques effectuées. Tous ces loups sont sans exception, d’origine italienne.

 Haut de page